Niveau IV

J’ai débuté ma formation de plongeuse en scaphandre (= plongée bouteille) il y a un peu plus de 2 ans maintenant avec le niveau 1, qui m’a permis de plonger encadrée par un moniteur pour une bonne quarantaine de plongées, accompagnée presque toujours de mon appareil photo. Il y a quelques mois, je me suis décidée à passer le niveau 2, afin de me perfectionner et de pouvoir plonger plus librement. En effet, le niveau 2 donne le droit de plonger en autonomie avec 2 ou 3 autres équipiers d’au moins le même niveau, mais sans encadrant. On devient devient bien plus responsable de sa plongée, du matériel, de son comportement, et on apprend à être attentif aux autres et savoir comment réagir en cas de besoin.

La semaine dernière, l’occasion s’est présentée de m’inscrire à la préparation d’un niveau 4. Niveau 4 ?? Mais je viens d’avoir le niveau 2, il manque pas un truc entre les deux là, comme par exemple le niveau 3 ?! Mais si… mais la préparation du niveau 4 est accessible aux niveau 2, on peut passer le niveau 3 en même temps 😉

Me voilà donc embarquée dans une formation qui va durer presque 6 mois, et va demander des compétences théoriques, pratiques, et également physiques ! En effet, le niveau 4 est un examen complet de 14 épreuves différentes !

La théorie

Des cours théoriques sont prévus une fois par semaine. Je préfère cependant commencer à m’y intéresser par moi-même, et au dejà de ce qu’on peut trouver sur internet, je me suis procuré les livres « Plongée plaisir » niveaux 3 et 4. J’avais acheté celui correspondant au niveau 2, et j’avais bien apprécié les cours et surtout les quizz qui permettent de vérifier si on a bien tout compris.

La pratique

Concernant la pratique, des week-end de formation sont prévus à partir de mi-mars, et je compte continuer à plonger en dehors des formations pour bien être à l’aise !

La condition physique

C’est la que ca va être le plus difficile à mon avis. Je fais déjà du sport 3 fois par semaine, mais je ne pense pas être en mesure de réussir les épreuves demandées sans entrainement supplémentaire. Il y a plusieurs épreuves physiques :

  • 800m avec palmes, masque et tuba, à effectuer en mer, avec un barème de notation en fonction du temps mis pour finir l’épreuve. Il faut avoir au minimum 10/20, ce qui correspond à maximum 16 minutes et 30 secondes.
  • 100 mètres de nage en PMT aussi, puis une apnée de 20 secondes à environ 5m de profondeur, pour aller récupérer un manequin et le remonter à la surface, en moins de 8 minutes.
  • une plongée en apnée à 10 mètres de profondeur.
  • 500m en surface toute équipée avec le matériel de plongée (bouteille, gilet stabilisateur, détendeur…) en moins de 16 minutes.

J’ai donc commencé à réfléchir à comment m’organiser pour avoir le temps de m’entrainer. J’ai 6 mois pour y arriver !

Ce matin, je suis allée nager à la Baie des Citrons pour avoir une idée de mes capacités de départ. Ce que j’en retiens :

  • j’arrive à nager à une vitesse correcte, mais je ne tiens pas la distance. Je manque clairement d’endurance.
  • ma combinaison n’est pas du tout adaptée à la nage : trop épaisse, trop difficile de bouger les bras avec, et je flotte trop. Elle m’empêche aussi de descendre en apnée.
  • mes palmes sont trop lourdes, elles sont parfaites pour la plongée mais pas pour la nage.
  • je tiens pas trop mal en apnée (une trentaine de secondes sans difficulté au premier essai), mais après 100 mètres de nage je ne tiens même pas 5 secondes.

Me voilà donc avec une base de départ ! Améliorer mon endurance, trouver des palmes et une combinaison plus adaptée serait un bon début ! C’est donc ce que j’ai fait cet après midi, j’ai acheté des Volo Race, et je testerais la prochaine fois avec un shorty 3mm plutot que ma grosse combi complète de 5.5mm.

La suite au prochain épisode  😉

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

One Reply to “Niveau IV”

  1. Bonjour
    Petit complément pour le mannequin : après les 20 secondes de recherche et la nouvelle descente pour aller le récupérer, tu devras parcourir de nouveau 100m en lui maintenant les voies aériennes hors de l’eau…
    Et pour partager ma propre expérience, la difficulté réside plus dans l’enchaînement des épreuves lors de l’examen (le tout en un week-end généralement) que sur les épreuves en elle-même qui individuellement sont réalisables.
    Bon courage dans cette aventure

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.