Mon matériel de plongée

Lorsque je pars plonger, j’ai ma check-list du matériel à ne pas oublier. Selon la nature de la plongée (PMT=palmes-masque-tuba ou plongée bouteille), l’équipement est différent.

 

Le masque

J’ai commencé le PMT avec des lunettes de piscine toutes simples, mais j’ai vite voulu être plus à l’aise, et les nouveaux masques Easybreathe venaient de sortir, je m’en suis donc procuré un, ce qui m’a permis de combiner le masque et le tuba en un seul équipement.

Ce masque est vraiment très confortable, et idéal pour commencer à observer sous l’eau : on respire normalement, comme dans l’air ! Le peu d’eau qui peut éventuellement entrer dans le masque ruisselle sur les bords, on ne le sent même pas. Je n’ai eu aucun problème de buée avec, j’en suis vraiment très satisfaite.

Il faut par contre bien choisir son masque en fonction de la taille du visage, sinon cela peut être moins confortable.

Avec le début de la plongée bouteille, j’ai cependant dû m’équiper avec un masque de plongée plus classique : impossible de mettre un détendeur en bouche avec celui la, et le tuba intégré ne sert pas à grand chose sous 10 mètres d’eau…

J’ai donc opté pour un masque « Big Eyes » de la marque Cressi, il m’a paru bien et j’étais à l’aise dedans en l’essayant. Je ne regrette pas, je n’ai rien eu à lui reprocher jusqu’à maintenant.

Au début bien sûr j’ai été embêtée par de la buée, mais j’ai appris les techniques pour m’en débarrasser : j’ai frotté doucement le verre intérieur avec du dentifrice, et je n’ai plus aucun problème aujourd’hui.

Il se règle facilement, je vois bien avec, il est globalement plutôt confortable, il y a assez de place pour le nez, il ne fuit pas… que demander de plus ?

 

Le tuba

Avec le masque Easybreathe, je n’avais pas besoin de tuba supplémentaire, mais avec le masque Cressi, il m’en évidemment un ! J’ai d’abord opté pour le tuba le plus simple possible : un simple tube de plastique recourbé dans ce genre. Franchement, c’est déjà pas mal du tout. C’est sûr qu’il vaut quand même régulièrement évacuer l’eau en renversant le tuba pour faire couler l’eau à l’extérieur, mais avec un peu d’habitude ça se fait bien.

Bon, j’ai quand même profité d’une promo pour en acheter un un poil plus élaboré, surtout avec une valve d’évacuation : il me suffit désormais de souffler d’un coup pour que l’eau s’évacue vers le bas, et le haut du tube est étudié de sorte que l’eau puisse difficilement y entrer. Ce n’est pas indispensable, mais c’est quand même du confort !

Le tuba me sert pour la plongée PMT et est parfois utile lors des plongées bouteilles, quand il faut par exemple nager en surface pour rejoindre le bateau sans gaspiller l’air de la bouteille.

 

Les palmes

J’ai commencé avec des palmes courtes, plutôt destinées à la natation qu’à la plongée. Mais je les aimais bien, car étant plus courtes, l’effort à fournir était moindre, même si la vitesse de déplacement l’était aussi en conséquence. Mais en PMT, l’important n’est pas d’aller vite, au contraire il vaut mieux y aller tout doucement pour ne pas effrayer les poissons et ne rien manquer.

Puis avec le temps, je me suis dit que j’essayerais bien avec de plus grandes palmes. Les promos (encore) aidant, j’ai fini par acheter des palmes toutes simples, premier prix.

La différence se sent dans les muscles des cuisses, qui sont plus sollicités qu’avec les palmes courtes. La transition s’est cependant très bien faite, même si je suis contente d’avoir commencé avec les courtes pour me muscler un peu au début !

Je les utilise désormais pour toutes mes sorties, PMT et plongée bouteille, et pour l’instant cela me convient bien.

Cependant, si je décide un jour d’en acheter de nouvelles, j’opterai pour un modèle qui me permet de les enfiler par dessus des chaussures. En effet, je suis souvent obligée de choisir entre mettre des chaussures d’eau pour ne pas me faire mal aux pieds sur la plage à l’entrée et à la sortie de l’eau, et mettre des palmes qui sont quand même bien pratiques pour bouger rapidement une fois dans l’eau.

Avec ce genre de modèle, on a des chaussures sur la plage, et on peut facilement mettre les palmes une fois dans l’eau. Attention toutefois à bien choisir les palmes en fonction des chaussures, tout doit être adapté pour rester confortable !

 

Les chaussures

Parfois, avoir des chaussures est préférable aux palmes. Même si c’est moins pratique pour nager, il m’arrive de privilégier le confort de mes pieds au confort de la plongée :p J’ai donc des chaussures d’eau plutôt simples, à scratch, qui font parfaitement l’affaire. La semelle est relativement dure, c’est ça qui est utile.

Le choix des chaussures n’est pas très important, le plus important c’est surtout d’en avoir quand on en a besoin !

Cependant, si vous optez pour des palmes qui permettent de garder des chaussures, il faudra choisir les chaussures adaptées aux palmes ! Achetez les 2 en même temps si possible pour ne pas être déçu.

 

Les vêtements de plongée

Selon votre plongée, votre choix de vêtement sera différent. En PMT, je ne mets pas de combinaison mais des vêtements de plongée, qui sont plus légers. En Nouvelle-Calédonie, c’est surtout du soleil qu’il faut se protéger, et je ne rigole surtout pas avec ça, j’ai eu trop de coups de soleil trèèèès douloureux ! J’ai donc opté pour un t-shirt de plongée à manches longues et col assez haut. Peu importe la marque ou l’épaisseur, l’idée est vraiment de se protéger du soleil pour rester dans l’eau le plus longtemps possible.

Je n’oublie pas non plus les jambes, car en PMT, l’arrière des jambes et des cuisses est exposé a soleil en quasi permanence… j’ai le douloureux souvenir d’un gros coup de soleil sur les fesses et les cuisses qui me permet de ne plus jamais oublier mon legging de plongée ! J’ai pris un legging long, le plus simple possible, et il me protège parfaitement.

Alors certes, le look sur la plage n’est pas des plus heureux, mais ça n’est pas le but ! Le plus important c’est bien d’être à l’aise dans l’eau, et de ne pas regretter sa plongée le soir même…

 

La combinaison

La combinaison fait partie des éléments importants lorsqu’on part plongée. Elle protège du froid, du soleil, et de tout ce qui pourrait vous faire mal sous l’eau. Il faut qu’elle soit à votre taille, ce qui signifie que que hors de l’eau, elle peut paraître trop petite, mais si vous arrivez à l’enfiler et à respirer dedans, ça devrait faire l’affaire. Si elle est trop grande, vous ne serez pas à l’aise dans l’eau.

Il existe des versions shorty et des versions intégrales. Le shorty peut convenir pour le PMT, mais il faudra préférer la version longue pour les plongées bouteille. Il existe plusieurs épaisseurs pour les combinaisons, allant de 1,5mm à plus de 7mm, selon le niveau de protection contre le froid que vous souhaitez.

Pour ma part je me suis fait plaisir et j’ai opté pour une combinaison Aqualung Flex 5,5mm, très confortable. Elle n’a pas de capuche, ce que je trouve être un avantage, car même si j’apprécie qu’elle soit épaisse pour me garder bien au chaud, je n’ai pas assez froid pour profiter de la capuche qui me gênerait.

Attention cependant qu’elle soit assez souple et adaptée pour pouvoir enlever au moins le haut sur le bateau, il fait parfois très chaud et il vaut mieux se protéger avec un t-shirt (simple ou lycra) pour éviter de surchauffer entre deux plongées.

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.