Plongée le 10 juillet 2019 au grand coude de Kélé à Bourail

Plongée à Bourail ! Ça fait plus de 2 ans que je n’y avais pas mis la tête sous l’eau, ça fait bien plaisir d’être là !!

J’ai emmené tout mon matériel, c’est top je suis à l’aise 🙂 Après la préparation au club, on part pour 20 à 25 minutes de bateau, jusqu’au site nommé « le grand coude de Kélé », quasiment en face de Moindou. Une fois sur place, je m’équipe, et je me mets à l’eau avec ma palanquée.

Je sais pas exactement ce qui se passe au moment de rentrer dans l’eau, mais je me retrouve avec le masque à moitié sur le visage, et le détendeur à moitié en bouche, et je sens que je galère à remonter à la surface… J’y parviens finalement, je remets tout bien en place, mais j’ai du mal à me maintenir en surface alors que je gonfle bien ma stab. J’entends de l’air qui s’échappe sur mon épaule gauche, j’ai l’impression qu’une purge est défectueuse. Sur mon épaule gauche, en fait c’est le tuyau pour gonfler la stab à la bouche, que j’avais dévissé pour nettoyer l’intérieur de la stab, mais je me souviens bien l’avoir revissé. Je demande à un des plongeurs avec moi de regarder, tandis que je palme pour me maintenir en surface. Il me dit que tout est dévissé, je me rapproche du bateau pour que le moniteur en sécu surface puisse me le revisser, mais il me dit qu’il doit manquer un joint : ça n’est pas étanche.

C’est à cet endroit que l’air s’échappe

Il n’y a pas de matériel supplémentaire vu que j’ai emmené mon propre matériel, donc soit je fais avec, soit je retourne sur le bateau… Je fais quelques essais, l’air s’échappe bien de ma stab, mais pas non plus hyper vite : ça parait jouable tout de même. Je me surprends à ne même pas être tellement stressée de la situation, je vais juste faire avec et si ça va pas j’arrêterais la plongée de toutes façons. Ma palanquée est prévenue du problème, alors on y va.

J’ai mon appareil photo et mon nouveau phare, qui éclaire super bien, c’est un régal pour bien observer sous les coraux ! Puis surtout j’arrive à faire des photos de poissons qui sont toujours très flous sans lumière, mon appareil photo apprécie de pouvoir faire la mise au point plus facilement !! Ma stab se vide au fur et à mesure, c’est tout de même pas l’idéal pour arriver à prendre des photos en étant qu’à moitié stabilisée, mais je fais de mon mieux en utilisant mes poumons !

Je prends un peu tout ce qui passe, puis on arrive dans un espèce de grand rond de sable entouré de rochers et de coraux. On aperçoit au milieu un banc de requins gris, c’est magnifique !! Certains s’approchent de nous sur les côtés, ce qui me permet d’en avoir quelques-uns en photo. Lorsqu’on repart de l’endroit, un immense banc de platax passe devant moi… j’en ai jamais vu autant !! Ils sont superbes, et il y en a vraiment, vraiment beaucoup !!!

Une partie du banc de platax, y’en avait tellement j’ai pas réussi à les avoir tous sur une photo !

Je continue ma plongée en prenant des poissons-papillon, des poissons-clown, et des demoiselles… même quelques nudibranches ! Puis je vois un gros poisson se promener, je ne sais pas si c’est un thon ou un tazard, en tous cas un poisson du large !

Ca c’est pas un poisson qu’on voit trop souvent dans le lagon, à mon avis on en voit surtout chez le poissonnier…

La fin de la plongée arrive toujours trop vite, même sans stab 😉 Je tire le parachute, ça me permet de gérer le palier sans soucis en me tenant à la corde pour rester à la bonne profondeur, et bien horizontale pour que la désaturation soit homogène. Ce problème de stab ne m’a absolument pas empêchée de profiter de ma plongée, je dois dire que je suis même contente d’avoir expérimenté ça pour voir ce que ça donne ! Bon, j’avais 3 autres plongeurs minimum N2 avec moi dont un moniteur MF1, je ne pense pas que j’aurais tenté la plongée telle quelle si j’avais été moi-même guide de palanquée, ça ne me semble pas être très sécuritaire tout de même. Mais bien que je me prépare intensivement, je suis toujours niveau 2 pour l’instant, je ne guide encore personne au moins jusqu’à ce que je passe l’examen niveau 4 en août :p

Après la plongée, lors de l’intervalle de plongée, j’ai tout de même regardé plus en détail ce problème de stab. Le moniteur m’avait dit en le revissant qu’il manquait probablement un joint, et qu’il avait du tomber dans l’eau… je me voyais déjà galérer pour en trouver un autre, le commander sur internet et l’attendre pendant 3 mois, devoir trouver une solution pour continuer à plonger en attendant, et surtout pour passer mon examen…

J’ai tout dévissé, et je ne me souvenais pas qu’il y ait jamais eu de joint à cet endroit. Elle ne fuyait pas avant ma stab, et il y a une partie en plastique blanc un peu mou qui semble faire office de joint ou en tous cas assurer l’étanchéité une fois tout bien vissé. J’ai donc remis tout ça comme il me semblait que c’était quand je l’avais démonté pour la nettoyer, et j’essaye d’injecter de l’air dedans. Je n’entends plus d’air qui s’échappe ! Je suis contente, mais j’attends de voir ce que ça donne dans l’eau pour la 2ème plongée(spoiler : c’est réparé \o/ )

Profil de la plongée : 20 mètres maxi, presque 1H de plongée. J’ai consommé 12 litres d’air par minute en moyenne seulement, je pensais que c’était plus que ça !

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Liste des espèces rencontrées :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.