Niveau 4 – semaine 9

Une semaine sportive, des entraînements, des tests de lestage, mais aussi de la théorie avec quelques révisions 😉

Entraînement physique

En piscine

Lundi soir, retour à la piscine du Ouen Toro malgré la fatigue. 100 mètres d’échauffement, et je me lance dans un 800 mètres pour savoir où j’en suis. Dès 300 mètres, un point de côté me fait mal à droite, j’essaye de bien respirer dans l’espoir de le faire partir mais rien n’y fait : il restera jusqu’à la fin.

Je continue tout de même, et finis mes 800 mètres en 14 minutes et 40 secondes : 20 secondes de plus que la dernière fois. Rien de grave, mais je suis tout de même un peu déçue ! ^^

L’entrée de la piscine du Ouen Toro à Nouméa, de nuit

Je reprends doucement mon souffle avec 200 mètres de nage sur le dos, et le moniteur nous propose un nouvel exercice pour s’améliorer en apnée après la nage, typiquement comme dans l’épreuve du mannequin.

L’exercice consiste à faire une apnée dynamique en début de longueur de la piscine, et quand on remonte, on continue à nager jusqu’au bout. Une fois arrivés au bout de la piscine, on recommence, sur 6 longueurs. L’idée est de se charger en CO2 en n’ayant pas assez de temps pour évacuer le CO2 accumulé lors de l’apnée, et donc de s’habituer à faire des apnées en étant déjà chargé en CO2.

Ça aide pour tenir les 20 secondes de l’épreuve du mannequin, mais ça aide aussi pour tenir plus longtemps en apnée statique. J’ai trouvé que cet exercice était globalement difficile, on a l’impression de manquer d’air à peu près tout le temps : sous l’eau en apnée où tenir 5 secondes commence déjà à être difficile, et en surface ou reprendre un peu de souffle en nageant est pas super efficace, surtout quand on voit la fin de la longueur arriver et qu’il va falloir repartir en apnée !

Suite à cet exercice, on a testé le début de l’épreuve du mannequin justement : 100 mètres puis 20 secondes d’apnée. La dernière fois j’avais réussi à les tenir, mais ça restait une très belle performance pour moi !! Un peu de stress donc, mais j’ai essayé d’appliquer tous les conseils de cet exercice :

  • nager pas trop vite,
  • arrêter d’utiliser les bras dès 50 mètres,
  • souffler l’air par le nez vers 75 mètres,
  • et faire un canard correct…

J’ai tenu au maximum, en essayant de compter dans ma tête. Vu que je compte trop vite habituellement, le moniteur m’a conseillé de compter à partir de 1000 : c’est plus long à dire et à penser :p Et bien globalement ça a marché : j’ai tenu 26 secondes ! Après 10 secondes de récupération en surface, j’ai pu replonger pendant quelques secondes pour simuler d’aller chercher le mannequin au fond. Je ne sais pas lequel des entraînements et astuces m’a permis de tenir, mais je suis bien contente d’avoir réussi :p

Pour finir la séance, j’ai essayé d’améliorer ma technique du canard statique : lever une jambe après l’autre pour plonger sans élan. Bon, ça marche, mais sans grande conviction !

c’est long 50 mètres !

Gros entraînement mardi

Mardi soir, piscine de Rivière-Salée, je suis motivée ! L’eau est un peu froide, alors je fais 300 ou 400 mètres d’échauffement pour bien commencer. Après ça j’ai plus froid, et je me lance dans des tests « à fond » chronométrés :

  • 50 mètres à fond : 45 secondes
  • 100 mètres à fond : 1 minute et 45 secondes (je sens clairement que je ralentis avant même d’arriver à 50 mètres !)
  • 50 mètres en n’utilisant que les bras : 1 minute et 4 secondes
  • 50 mètres en n’utilisant que les jambes : 47 secondes, soit à peine plus qu’avec les bras, par contre mes jambes sont en feu, je ne pourrais pas tenir bien longtemps comme ca !

J’en conclus donc que ce sont bien mes jambes qui propulsent, mais que les mouvements des bras sont loin d’être inutiles : ils me servent à ménager mes jambes et tenir la distance.

J’enchaîne avec 200 mètres tranquille, histoire de récupérer un peu. Puis, l’un des autres nageurs me propose de faire 100 mètres à fond, suivi de 100 mètres tranquille pour récupérer, et de faire ça 10 fois de suite… Gros challenge ! Cependant, vu mes tests juste avant, je me dis que 100 mètres à fond ça va être très dur ! Je négocie, 50 mètres à fond et 50 mètres tranquille, 10 fois de suite ça sera déjà pas mal… :p

C’est donc parti pour ces 10 séries. Honnêtement, au bout de 3 j’avais envie d’arrêter 😀 Au bout de 5 je me suis dit que j’avais fait la moitié c’était déjà vachement bien ! J’ai continué tout de même, je devais pas avoir assez mal aux jambes pour abandonner le challenge… A la 10ème série, j’ai chronométré les 50 mètres à fond pour voir à quel point j’avais ralenti. J’étais très surprise : 47 secondes, soit 2 secondes de plus qu’au début lors de mes tests. J’ai donc très peu ralenti, les 50 mètres tranquilles me permettent vraiment de bien récupérer ! Top, je suis contente :p

Après cet exercice fatiguant, on passe sur quelque chose de plus calme : apnée dynamique mais avec un peu de statique avant, comme on avait déjà fait la semaine précédente. La subtilité de cette version est que le moniteur nous a fait rester en apnée statique bien plus longtemps qu’annoncé :

  • 10 secondes annoncés en statique, 15 secondes en réalité : je fais 20 mètres en dynamique
  • 20 secondes annoncés en statique, 30 secondes en réalité : j’atteins les 25 mètres en dynamique !
  • 30 secondes annoncés en statique, 50 secondes en réalité : j’atteins aussi les 25 mètres en dynamique !!!
  • 20 secondes annoncés en statique, 30 secondes en réalité : retour au 20 mètres en dynamique…

Cet exercice est vraiment bizarre je trouve 🙂 Surtout que je n’ai appris les vrais temps statiques que plusieurs jours après… dans les commentaires sous cet article ^^

On termine ensuite par un peu d’apnée statique, sans grosses performances : 1 minute et 5 secondes au premier essai, 1 minute et 10 secondes au second, et 50 secondes au 3ème… il est temps de rentrer se reposer après cette grosse séance !

En mer

Ça faisait déjà un moment que j’y pensais, mais j’ai franchi le pas : je me suis achetée une nouvelle combinaison. Une 3mm, pour les épreuves physiques : je commence à avoir froid en mer avec mon leggings et mon lycra qui me protègent bien des coups de soleil mais qui ne me réchauffent pas du tout !

Je suis donc allée chez Aquaskin pour faire faire une combinaison sur mesure, pour la première fois de ma vie 😀 J’en avais entendu beaucoup de bien, quelques critiques, et je m’étais renseignée sur les prix pratiqués un peu partout à Nouméa pour une combi fine 3mm max, intégrale, et surtout de bonne qualité. Aquaskin a gagné en me proposant une combi comme je voulais, mais en 2 parties et sur-mesure à un prix comparable à d’autres combi mono-pièce standard de bonne qualité également. Commandée en fin de semaine dernière, elle était prête mercredi, j’étais impatiente de l’essayer dans l’eau !

Nouvelle combinaison 3mm !

Samedi matin, 9H à la Baie des Citrons, me voilà donc avec mes palmes, mon masque, mon tuba et ma nouvelle combinaison, et surtout… une ceinture de plomb. Eh oui, c’est pour mois LE gros inconvénient de plonger en combinaison : il faut se lester pour arriver à descendre sous l’eau ! Au delà du petit entraînement en mer, mon but était de trouver le bon lestage avec cette combi : celui qui me permet de nager les 800 mètres sans trop galérer, mais qui me permet aussi de descendre en apnée !

La Baie des Citrons, avec moins de nuages que d’habitude !

Je me sens super flottante dans ma combi malgré le kilo que j’ai mis à ma ceinture. Par contre niveau confort, c’est parfait ! Et niveau chaleur, je ne sens même pas le froid de l’eau en y entrant, j’ai presque pas l’impression d’être mouillée en fait. Top !

On commence à nager vers la bouée des 300 mètres comme d’habitude : je glisse sur l’eau comme un poisson ! 😀 J’ai vraiment l’impression d’aller plus vite c’est rigolo :p Je suis contente de constater que j’arrive à bien bouger les bras aussi, c’était un peu ma peur avec une combinaison d’avoir du mal à les bouger, ou de fatiguer plus rapidement au niveau des épaules. il n’en est rien : pas plus de difficultés qu’en lycra.

J’arrive aux 300 mètres, ça me semble toujours loin mais je récupère vite. On prend le temps de retrouver une respiration calme, et c’est parti pour quelques apnées à 8/10 mètres (ça change en fonction de la marée) !

  • 1er essai : je touche presque le fond. La descente m’a paru un peu plus difficile que sans la combi, mais ça passe. C’est le manque d’air qui me fait remonter, je pense que je n’étais pas encore tout à fait prête en fait !
  • 2ème essai : je touche le fond, pas de soucis 🙂
  • 3ème essai : pareil
  • 4ème essai : je décide d’enlever ma ceinture de plomb, pour voir si j’arrive à descendre quand même. Les 3 premiers mètres ont été difficiles, j’ai vraiment du palmer pour descendre. Mais j’ai réussi, et après ça été. J’ai quasiment touché le fond, mais les efforts fournis au début ont dû consommer pas mal d’oxygène dans mes poumons, et j’avais pas trop envie de m’éterniser au fond :p Je suis remontée en flèche, difficile de maîtriser ma vitesse tellement la combi flotte :p
  • Pour le dernier essai, j’ai essayé avec 2 kg de lest. J’ai échangé ma ceinture avec celle de mon binôme. Je n’ai pas eu l’impression que c’était plus facile qu’avec juste 1kg, c’était similaire j’ai trouvé.

Je suis contente, j’ai pu tester tout ce que je voulais et déterminé le lestage qu’il me faut avec ma nouvelle combinaison : 1kg me semble bien adapté !

ceinture de lest avec 1kg de plomb

Retour vers la plage, 300 mètres avec les jambes uniquement pour les muscler et moins galérer au capelé. J’ai eu mal :p

La baie des Citrons vue de plus haut

Théorie

Le cous de la semaine porte sur les pressions partielles, et la loi de Dalton. J’ai appris pas mal de choses sur les seuils de toxicité des différents gaz, les choses sont plus claires.

Expérience de Claude Berthollet (physicien français 1748/1822) : diffusion et mélange parfait des gaz

Comme à chaque cours, j’ai fait un petit quiz, que je modifierai peut-être un peu plus tard. Voir le quiz sur les pressions partielles.

J’ai commencé à revoir tous les quiz que j’ai faits jusque là, à la fois pour réviser, mais aussi pour corriger quelques erreurs. Il ne m’en reste que quelques-uns à faire !

 

Voilà pour cette semaine ! La semaine prochaine, je continue les révisions, et le prochain week-end de formation pratique arrive très vite…

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

2 Replies to “Niveau 4 – semaine 9”

  1. 10 secondes en statique : je fais 20 mètres en dynamique
    20 secondes en statique : j’atteins les 25 mètres en dynamique !
    30 secondes en statique : j’atteins aussi les 25 mètres en dynamique !!!
    20 secondes en statique : retour au 20 mètres en dynamique…

    Bon j’avoue c’etait plutôt 15 / 30 / 50 et 30 pour le statique

  2. On peut pas te faire confiance hein… 😉
    Merci, j’ai corrigé dans l’article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.