Techniques d’identification 2/3 – internet

Dans un article précédent, je vous ai fait part des différents livres qui me permettent d’identifier les espèces que je photographie sous l’eau. Parfois, ca n’est pas suffisant, soit parce que je ne trouve pas dans les livres, soit parce que j’ai un doute. Je me tourne alors vers internet et l’immense masse d’information qui y est disponible !

Seulement, chercher à identifier une photo sur internet est loin d’être facile. On n’a aucun mot précis à taper dans un moteur de recherche, et faire une recherche par image ne donne jamais rien, l’identification d’une espèce étant bien trop précise pour cela.

FishBase : la référence

Alors comment faire? La référence sur le sujet, c’est FishBase. L’interface est un peu austère, la recherche complexe et peu user-friendly, et les photos difficiles à trouver, mais c’est une mine d’information gigantesque. Pour chaque espèce référencée, on trouve :

  • quelques photos et vidéos
  • la répartition géographique dans le monde avec une carte et une liste de pays, océans ou régions dans lesquels on le trouve
  • le nom scientifique exact avec sa classification dans l’arbre du vivant, et tous les noms vernaculaires dans différentes langues et par pays, ainsi que l’étymologie des noms
  • des informations sur le milieu dans lequel il vit (type, profondeur, latitudes…)
  • sa taille, son poids, son âge maximum
  • une description précise avec le nombre d’épines et de rayons, les couleur, la forme…
  • des explications sur son cycle de vie
  • son statut dans la liste des espèces en danger
  • des références
  • et encore plein d’autres choses…

Je pense qu’on peut difficilement faire plus complet !

Le site FishBase, la référence pour toutes les espèces de poissons

Le site FishBase, la référence pour toutes les espèces de poissons

Picture Worl

Le problème de Fishbase, c’est que quand on a aucune idée du poisson qu’on a sous les yeux, c’est vraiment difficile de le trouver. J’ai essayé vraiment plein de fois, mais ca ne m’a aidé qu’à de rares occasions. La meilleure technique que j’ai trouvé quand j’ai vraiment aucune idée (ou que j’ai la flemme d’ouvrir les livres :p), ca reste de regarder plein de photos pour en trouver une qui ressemble un peu, et creuser dans cette famille. Sur internet, j’ai trouvé le site de Richard : Picture Worl, qui habite également en Nouvelle-Calédonie et qui présente toutes ses photos sur quelques pages. Avec plus d’une centaine de photos par page d’index, ca aide à trouver rapidement celles qui peuvent ressembler à celle qu’on cherche ! Et en cliquant, on peut voir une version agrandie de la photo pour vérifier en détail.

Ce site m’a vraiment bien aidée au début, en complément de ce que je trouvais dans les livres, et je l’utilise encore de temps en temps pour confirmer une identification dont je ne suis pas certaine ! Les photos sont vraiment belles, on voit très bien les poissons, c’est un atout majeur pour l’identification !

Le site de Richard : Picture Worl

Le site de Richard : Picture Worl

Nudibranches

Quand c’est un nudibranche que je cherche, j’ai trouvé le site de Jean-François Hervé, l’auteur du livre consacré aux Nudibranches. On y trouve plein de photos de nudibranches sur une seule page, c’est donc assez facile de toutes les passer en revue :p Ca n’est aps du tout exhaustif, mais c’est tout de même assez pratique !

Wikipedia et la recherche d’image

Quand ni FishBase ni le site de Richard ne m’a permis de trouver le nom de mon poisson, je suis bien embêtée. Généralement, je commence tout de même à avoir une idée de la famille à laquelle il doit appartenir, et c’est là que je commence à aller à la pêche aux infos en ratissant large, très large… Je commence par regarder ce que Wikipédia en dit. Malheureusement, je trouve que Wikipédia n’est pas très riche sur le sujet, que ce soit en français ou en anglais. C’est vraiment une histoire de coup de chance de tomber sur la bonne photo, mais ca arrive vraiment rarement.

Ma 2ème technique à ce stade, c’est de chercher le nom de la famille sur Google Images, ou plutôt sur DuckDuckGo Images (je n’utilise plus aucun service Google pour des questions de respect de la vie privée et parce que je ne suis pas en accord avec leur façon d’orienter ce que devient Internet depuis plusieurs années maintenant). Par exemple, pour un poisson chirurgien bleu, cela me donne plein d’images, je n’ai plus qu’à toutes les passer pour voir si l’une se rapproche de ce que je recherche :

Des poissons-chirurgien bleus sur DuckDuckGo

Des poissons-chirurgien bleus sur DuckDuckGo

Bon, c’est une technique rarement payante, mais quand on a que ca on fait avec ce qu’on a :p

Pour confirmer

Quand j’ai un doute, je fais également une recherche de l’espèce que j’ai trouvée sur un moteur de recherche, mais c’est généralement très approximatif, alors je préfère avoir d’autres ressources plus sûres. Bien que le site existe depuis bien plus longtemps, je n’ai découvert DORIS que depuis un an environ. DORIS, c’est un site participatif de la FFESSM : Données d’Observations pour la Reconnaissance et l’Identification de la faune et la flore Subaquatiques. On y trouve une liste et la description des espèces sous-marines un peu comme sur Fishbase, mais en plus moderne.

 

DORIS : pour confirmer une identification grâce à ce site participatif de la FFESSM

DORIS : pour confirmer une identification grâce à ce site participatif de la FFESSM

Il y a pas mal de photos d’assez bonne qualité sur DORIS, c’est donc une ressource bien pratique pour confirmer une identification ! Je m’en sers aussi parfois pour lister les espèces d’une famille, mais j’avoue que c’est moins pratique que d’autres sites, c’est un ultime recours.

En parrallèle de DORIS, il existe également BIOOBS, un autre site participatif en lien avec DORIS, dont le but est de recenser les différentes espèces et le lieu où elles ont été aperçues. Le site semble exister depuis plusieurs années, mais pareil, je ne suis tombée dessus qu’assez récement. L’idée est très bonne, mais de Nouvelle-Calédonie je trouve qu’il est particulièrement lent et pas très facile d’utilisation. Je ne doute pas que tout cela va s’améliorer dans les mois et années à venir cependant !

L’identification par la communauté

Quand les recherches n’ont rien donné, il ne reste plus qu’à demander de l’aide ! Il existe des dizaines de groupes Facebook dédiés à la plongée, à la photo bio, en français et en anglais, qui sont toujours ravis d’aider 😉 J’ai cependant trouvé un site (en anglais) dédié spécifiquement à ce problème, et dont le nom est particulièrement bien trouvé : « What’s That Fish«  ! 😀

Le site What's That Fish, dédié à l'identification de photos de poissons récalcitrantes

Le site What’s That Fish, dédié à l’identification de photos de poissons récalcitrantes

Il suffit d’uploader une ou plusieurs photos pour qu’une horde d’identificateurs frénétiques se précipitent pour donner plus d’infos sur le poisson en question ! C’est génial, le site est bien fait, et son auteur est un développeur web australien, ce qui fait que la plupart des utilisateurs le sont également, et les poissons qu’ils postent et connaissent sont généralement aussi ceux qui se promènent autour de la Calédonie.

Sur la page « About » de ce site, on peut trouver une collection de sites internet en lien avec le sujet de l’identification de photos sous-marines. Des sites généralement peu visibles car mal référencés, mais pas inintéressants pour autant !

Cette article est le 2ème d’une série de 3 articles consacré à l’identification des poissons pris en photo ! Le 3ème et dernier article sera consacré à l’interface que j’ai développée pour m’aider dans cette tâche et ne pas y passer trop de temps !

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.