Techniques d’identification 1/3 – les livres

Cela fait maintenant 2 ans que j’ai commencé ce site, et en 2 ans j’ai identifié près de 8000 photos ! J’aimerais vous expliquer comment je m’y prends, et cette première partie est consacrée aux différents livres et ouvrages sur le sujet. Les livres sont ma première source d’information, parce que c’est ce que j’ai trouvé de plus pratique et efficace pour commencer l’identification, surtout au début quand je n’y connaissais rien ! Je vous présente ceux que j’ai et comment je m’en sers :

Guide sous-marin de Nouvelle-Calédonie

Assez rapidement, j’ai trouvé des livres accessibles, distribués un peu partout en Nouvelle Calédonie (en supermarché par exemple). Mon premier a été un petit « Guide sous-marin de Nouvelle-Calédonie », qui m’a permis de me familiariser avec les différents types de poissons, les grandes familles, et commencer à les différencier les uns des autres.

Le petit « Guide sous-marin de Nouvelle-Calédonie »

C’est un petit livre d’une soixantaine de pages, qui détaille la plupart des poissons qu’on croise régulièrement en Calédonie. J’ai particulièrement apprécié que les poissons soient dessinés. Pour commencer à les reconnaître, j’ai trouvé ca plus facile qu’en photo ! J’ai aussi trouvé ca génial d’avoir le nom vernaculaire (le nom du poisson en français et en anglais), et aussi le nom scientifique en latin. C’est important ca parfois, un nom va être donné à des poissons de plusieurs espèces dans une même famille, et ca peut vite être confus. Le livre comporte aussi plusieurs explications sur le monde sous-marin et les poissons, toujours sympa à découvrir !

Les poissons dessinés, facilement reconnaissables

 

Les fiches plastique « Vie sous-marine Nouvelle-Calédonie » et « Coquillages de Nouvelle-Calédonie »

En supermarché également, on trouve très souvent ces 2 fiches plastiques, qu’on peut même emmener sous l’eau ! J’avoue que je ne les ai jamais emmenées en plongée moi-même.

La fiche plastifiée « Coquillages de Nouvelle-Calédonie »

Comme son nom l’indique, « Coquillages de Nouvelle Calédonie » liste plein de sortes de coquillages, y compris les bénitiers, les nautiles, les porcelaines, les trocas… La fiche indique le nom latin et la taille approximative en dessous de chaque photo, assez pratique. Je l’utilise de temps en temps, mais ca reste assez approximatif, les photos sont petites et je trouve ca difficile de différencier les coquillages.

J’utilise un peu plus la fiche des poissons, bien qu’elle souffre du même problème : les photos sont petites, c’est vraiment pour reconnaître en gros.

La fiche plastifiée « Vie sous-marine Nouvelle-Calédonie »

Un bon point malgré tout, on y trouve la plupart des poissons qu’on croise régulièrement. C’est donc une bonne ressource pour commencer, il y en a assez pour que ca soit déjà très intéressant !

« Poissons de Nouvelle-Calédonie » de Pierre Laboute et René Grandperrin

Dans les rayons des supermarchés et des librairies locales, on trouve aussi ce gros livre, assez impressionnant : « Poissons de Nouvelle-Calédonie » de Pierre Laboute.

« Poissons de Nouvelle-Calédonie » de Pierre Laboute

Malgré son prix un peu dissuasif, j’ai fini par l’acheter quand j’ai voulu aller un peu plus loin dans la reconnaissance des différentes espèces de poissons. Et je n’ai pas été déçue ! Ce livre regorge vraiment d’informations et de photos ! C’est un vrai passage incontournable quand on veut en savoir plus. Les photos sont assez claires, abondantes, et le petit texte pour chaque espèce est très utile pour l’identification : taille moyenne du poisson, profondeur et milieu où on le trouve généralement, et parfois quelques indications sur son comportement. On y trouve bien sûr le nom scientifique, et aussi le nom en français, et pas mal d’informations au début de chaque chapitre présentant une grande famille.

Une des pages sur les poissons-papillon

Depuis, une nouvelle édition a été publiée et réactualisée, et ils ont eu la bonne idée de le proposer en format plus petit :

« Poissons de Nouvelle-Calédonie » de Pierre Laboute, nouvelle version, petit format

C’est aujourd’hui une de mes sources principales pour identifier les poissons. Il semble il y avoir quelques toutes petites erreurs, mais ca reste très marginal par rapport à toutes les informations qu’on peut y trouver.

Les pages sur mes labres préférés : les thalassoma :p

Vu l’épaisseur du livre (près de 700 pages), et même en le parcourant régulièrement, il est difficile de se souvenir à quel endroit se trouve telle ou telle espèce ou famille pour vérifier. J’ai donc mis des petits signets un peu partout, ca m’aide grandement à m’y retrouver et à gagner du temps !

Un signet par grande famille de poissons

 

« Lagons et récifs de Nouvelle-Calédonie » de Pierre Laboute et Bertrand Richer de Forges

Dans la même collection, même auteur et même principe que le livre précédent, on trouve le grand livre « Lagons et récifs » (grand format) qui s’intéresse à tous les autres organismes qui vivent sous l’eau en dehors des poissons.

Lagons et récifs de Nouvelle-Calédonie

C’est une vrai mine d’or, car ce sont des informations qu’on trouve difficilement ailleurs, beaucoup moins de sites et de livre s’intéressent à tous ces végétaux et animaux qu’aux poissons. Pourtant, ils sont tout aussi riches et dignes d’intérêt : il y a les coraux bien sûr, mais aussi les éponges, anémones, mollusques, méduses, vers, nudibranches, crustacés (crabes, crevettes, langoustes…), étoiles de mer, crinoïdes, oursins, sepents, tortues, sans oublier les quelques mammifères marins (baleines, dauphins, dugong) !

Les étoiles de mer

Bien sûr j’ai utilisé la même technique des signets pour m’y retrouver 😉

Le livre propose aussi au début beaucoup d’informations sur les récifs et les différents types de reliefs sous-marins qu’on trouve en Nouvelle-Calédonie, la géographie et la biodiversité sous-marine.

« Guide des nudibranches de Nouvelle-Calédonie » de Jean-François Hervé

Les nudibranches sont bien présentes dans le livre « Lagons et récifs », mais dès qu’on s’intérèsse à ces petites bêtes colorées, on se rend vite compte que ca ne suffit pas. On a la chance d’avoir un livre dédié aux nudibranches locaux, alors pourquoi s’en priver ! Je n’avais jamais entendu parler des nudibranches avant de plonger, et je suis ébahie de découvrir autant de diversité dans cette famille d’animaux méconnus !

Guide des nudibranches de Nouvelle-Calédonie

On y trouve vraiment beaucoup d’espèces, beaucoup d’informations, et on se rend compte assez rapidement que ca n’est pas si simple des les reconnaître ! Contrairement aux poissons qui ont souvent des couleurs et des formes similaires d’un poisson à un autre pour une même espèce, les nudibranches sont plus créatives. Une même espèce peut avoir diverses couleurs, réprties de différentes façons, et ca rend les choses plus complexes. Mais ca reste un plaisir de parcourir le livre pour chercher celle qui nous intéresse, tout en découvrant ces animaux aux formes et couleurs incroyables.

Un nudibranche assez répandu en Nouvelle-Calédonie

 

« Requins du caillou » de Philippe Tirard

Voici le livre le plus récent dans ma collection ! Jusqu’ici, les requins se ressemblaient tous plus ou moins, au mieux « pointe blanche » ou « requin gris », mais je découvre qu’il y a bien plus de requins que ca, et qu’ils ont tous leur particularité !

Requins du caillou

J’ai encore à apprendre sur les requins, je ne suis pas du tout au point sur leur identification, mais ce livre me semble tout indiqué pour en savoir plus !

Méthodes d’identification des requins

 

Voyage aquatique en Nouvelle-Calédonie

Un petit dernier, qui n’est pas vraiment utile pour l’identification des différentes espèces, mais reste un très beau livre agréable à feuilleter !

Voyage aquatique en Nouvelle-Calédonie

Au delà des belles photos et des petits textes qui accompagnent la promenade, on trouve tout à la fin dans l’index le nom scientifique des espèces photographiées pour chaque page, avec un petit commentaire. J’ai trouvé ca très instructif en plus du côté esthétique !

Voyage aquatique en Nouvelle-Calédonie : les poissons-chirurgien

 

Voilà pour les ouvrages qui me permettent aujourd’hui d’identifier les poissons ! J’ai cependant d’autres sources sur internet dont je vous parlerai dans un autre article. Si vous connaissez d’autres livres ou ressources utiles, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.