PMT en septembre 2015 à la piscine naturelle de l’Île des Pins

Premier séjour à l’Île des Pins : cet endroit est magique !

Après une balade en pirogue traditionnelle sur la magnifique baie d’Upi et une heure de marche en forêt, l’arrivée vers la piscine naturelle se fait en longeant ce qui ressemble à un bras de mer, avec une eau turquoise qui donne déjà envie de s’y baigner. Pourtant, lorsque la rivière s’élargit, j’ai eu un doute : « c’est ça dont tout le monde parle ?? »

A première vue, ça n’avait pas l’air si extraordinaire. Une étendue d’eau, certes d’une couleur magnifique, mais c’est tout. En fait il faut bien observer et entrer dans l’eau pour comprendre… La piscine se forme à partir de l’océan qui se brise en puissantes vagues contre les rochers, à quelques dizaines de mètres de la piscine. L’eau ruisselle sur les rochers et se retrouve piégée de l’autre côté, remplissant la piscine au fur et à mesure. L’eau y est donc calme, sans aucune vague, comme dans une piscine.

L’eau s’est creusé deux chemins pour retourner à l’océan lorsque la piscine atteint son maximum, c’est ce que l’on longe en arrivant. L’un des chemins semble privilégié, car l’autre ressemble plutôt à une rivière de sable, mais j’imagine que lorsqu’elle a besoin, l’eau n’hésite pas à l’utiliser de nouveau pour évacuer le trop-plein.

Cette piscine tranquille attire de nombreux poissons, soit parce qu’ils ont été jetés la par la mer, soit parce qu’ils ont remonté le bras de mer. On y trouve toutes sortes de poissons qui ont l’air de s’amuser comme des enfants dans une piscine. le fond ne dépasse pas les 3 à 4 mètres de fond, la visibilité y est exceptionnelle, et le fait d’être entouré de majestueux pins colonnaires tout autour donne l’impression d’être protégé de tout.

Un endroit exceptionnel, mais je n’ai malheureusement pas pu en profiter bien longtemps : non seulement l’eau était plutôt fraîche en cette période (l’avantage étant que nous étions absolument seuls !), et nous avions rendez-vous chez Régis pour le fameux bougna à quelques centaines de mètres de là. Après manger, une petite marche pour découvrir les rivières de sable, un dernier coup d’œil, et le bus du retour nous attendait déjà.

 

Peu de photos donc, mais je saurai pour la prochaine fois !

 

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Liste des espèces rencontrées :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.