Plongée le 12 juin 2020 au rocher à la voile à Nouméa

Les plongées du bord, c’est bien parce que c’est facile à organiser. Mais à force d’aller toujours au même endroit, ça devient un peu lassant… alors quand on m’a proposé d’aller découvrir un autre endroit, j’ai sauté sur l’occasion ! Pas bien loin pourtant, puisque c’est juste à côté de la Baie des Citrons, le rocher à la voile est dans le prolongement de l’endroit où je vais plonger souvent ! Mais en partant de l’autre côté, on découvre les choses différemment. Puis il y a plus de courant, des herbiers, des rochers… en fait c’est juste à côté mais différent, alors c’est génial 🙂

Dès les premières minutes de la plongée, j’étais comblée par 4 petits opisthobranches dénichés sur le sable, dont les 2 derniers de la même espèce qui devaient dormir dans le sable, immobiles et que j’ai un peu réveillés…

un premier opisthobranche

un 2ème à peine 3 mètres plus loin, fin joli

Et 2 autres comme ça 5 mètres après !

Puis voilà une feuille verte, celle où il y a souvent des petits nudibranches-moutons dessus… je regarde, il y en a bien un, minuscule (1mm max !) d’un côté, et de l’autre 4 autres un peu plus gros (5mm environ) !

tout petit nudi ! Mon doigt est énorme à côté !

un champ de moutons verts !

On continue la promenade, je suis surprise de trouver des pennatules, ces belles plumes de mer qu’on ne voit que trop rarement ! Plantées sur le sable, j’en trouve 7 ou 8 en tout, alors que je n’en avais vu qu’une seule fois de toute ma vie…

une pennatule au rocher à la voile

Puis, au milieu d’un nuage de particule, mon binôme me montre un poisson qui nous évite… c’est un labre rasoir, je n’en ai jamais vu d’adultes, et c’est bien plus gros que ce que j’aurais cru ! J’ai la chance de pouvoir m’en approcher sans qu’il parte, contente de l’avoir eu en photo pas trop mal !

Labre rasoir

On continue à avancer, et sur le sable, je vois partout comme des petites fleurs blanches. Elles sont petites mais vraiment il y en a partout, à perte de vue ! Je m’approche, ça ressemble à des spirographes, j’ai d’abord cru que c’était donc une autre sorte de ver. Mais en cherchant, pas du tout ! Ce sont des « petits phoronidiens » avec leur double couronne tentaculaire pour attraper à manger !

un champ de petits phoronidiens « Phoronopsis sp. »

D’autres petits nudibranches continuent à rythmer la promenade, mais on arrive sur un buisson un peu foisonnant, j’aurais dit plein de saletés, mais mon binôme me montre : les saletés bougent ! Ce sont de minuscules crustacés, des caprelles, et il y en a plein !!

Oui c’est un animal, c’est pas très clair sur la photo mais quand on le voir bouger c’est bien plus évident !

On finira la balade avec de beaux mollusques, d’autres nudibranches, des holothuries et des poissons qui ont été assez sympas pour poser pour mes photos, mais le froid commençait à se faire sentir après 1H30 sous l’eau. Mais le coin est très sympa, j’y reviendrai ! 🙂

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Qu'est ce qui ne vous a pas plu, ou comment pourrais-je l'améliorer selon vous ?

Plongée le 12 juin 2020 au rocher à la voile à Nouméa

Espèces rencontrées :


Gallerie photo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.