Plongée le 20 octobre 2019 sur le récif du sournois

Plongée en club associatif sur un gros bateau super confortable : le pied ! C’est vraiment agréable d’avoir de la place sur le bateau, de pouvoir emporter toutes ses affaires et se changer tranquillement pendant le trajet 🙂 Par contre c’est des bouteilles en alu avec simple sortie, j’ai du adapter le lestage et surtout bricoler mes détendeurs pour tout remettre sur un seul 1er étage… pas grave, ça se fait assez vite.

Nous allons en dehors du lagon, pas loin du phare Amédée dans la passe de Boulari sur un site qui s’appelle le récif sournois. J’y suis déjà allée il y a pas mal de temps mais je ne m’en souviens pas vraiment.

Un saut droit pour se mettre à l’eau (ça change), et c’est parti ! Je tombe direct sur un beau baliste clown bien tranquille, je peux le prendre en photo comme je veux c’est cool ! Je ne m’en rends pas encore compte, mais mon appareil photo est tout déréglé, les photos sont surexposées et le résultat est décevant… J’avais joué avec les réglages à la maison pour apprendre à mieux me servir de mon appareil, et je n’ai pas vérifié en partant plonger…

Le baliste clown Balistoides conspicillum

Je continue cependant mes photos et je vois sur une des premières patates qu’on croise des petites ascidies Clavelina detorta que je trouve vraiment sublimes. Ça faisait un moment que je m’en avais pas vues, je suis ravie 🙂 Étonnamment, je vais en croiser plein durant cette plongée, il y en avait partout !!

Les fameuses Clavelina detorta ! Elles font 3 ou 4 centimètres de long maximum et se courbent dans tous les sens avec le courant

Le moniteur qui nous guide connaît bien le site, c’est très agréable de le suivre et de voir ce qu’il nous déniche. Il y a plein de bancs de poisson tout autour, mais c’est une crinoïde noire et jaune/orange qu’il nous montre : il y a un petit crustacé dedans, qui a pris exactement les mêmes couleurs que son hôte !! Très mignon, mais difficile à prendre en photo… d’autant que je n’ai pas encore remarqué mes problèmes de réglage qui gâchent les photos.

Un peu plus loin, le moniteur nous dit d’approcher doucement. Il passe sa main sous une patate, et en ressort… un nautile !! C’est la première fois que j’en vois un en vrai, je suis émerveillée ! Il le lâche devant nous, et le nautile se dirige droit sur moi 😀 Il va doucement, il ne doit pas être en super forme, mais ça me laisse l’occasion de le prendre en photo d’assez près c’est génial ! 🙂

Un nautile à 50cm devant moi, une première ! 🙂

On finit pas le laisser tranquille et à la remettre sous son rocher, il y a une superbe murène qui nous attend à la patate suivante ! Elle est énorme je trouve, mais j’ai du mal à la prendre en photo à cause des particules qu’il y a un peu partout, et elle est un peu enfoncée sous le rocher ce qui n’aide pas vraiment. Mais c’est une chouette rencontre ! 🙂

La promenade continue, et j’aperçois un truc tout rose avec des pointes, on dirait presque une peluche… Je pense que c’est un corail mou, j’en avais vu pas mal à Poindimié et je suis fascinée par leurs couleurs, je les trouve magnifiques. J’en ai croisé quelques autres pendant la plongée, c’est assez rare que j’en vois alors j’étais contente 🙂

Je finis par me rendre compte du réglage pas adapté de mon appareil photo, j’essaye de le corriger comme je peux sous l’eau. Puis je continue à jouer avec ce que je rencontre : les castex tout tranquilles au dessus des patates, les coraux durs et leurs jolis dessins, les clavelines avec leur arc transparent, et les blanc de lutjans immenses ! Mon appareil ne fait pas de superbes photos dans le bleu, on ne les voit pas bien, mais c’est assez magique de voir ces formes immenses et d’imaginer tous les individus qui les composent.

Vers la fin de la plongée, le guide nous déniche une énorme langouste. Je n’en n’avais jamais vue d’aussi grosse !!! Elle est bien cachée entre 2 rochers, mais le guide arrive à la faire sortir assez pour pouvoir la voir assez bien.

La belle et énorme langouste sous son rocher… difficile de la prendre en entier tant ses antennes étaient longues !

On longe les patates de corail pour rentrer, je prends en photo cette énorme touffe verte dont on dirait qu’elle est toute douce et dont la forme change avec le courant, je ne sais pas ce que c’est mais j’adore :p Puis je trouve d’autres trucs bizarres à prendre en photo sur le bord des patates, toutes ces formes et couleurs sont incroyables de diversité.

Je sais même pas si c’est une algue ou autre chose…

Malgré mes essais, les réglages sont toujours très décevants, il va falloir que je me penche sérieusement sur ce problème ! :p En tous cas une plongée sympa, avec quand même beaucoup de choses à voir sur ce site pour peu qu’on s’intéresse autant aux petites choses qu’aux grands bancs de poissons !

Avez-vous aimé cet article ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Retrouvez Vie Sous-Marine sur les réseaux sociaux :

Merci d'avoir donné votre avis

Aidez-moi à améliorer cet article !

Liste des espèces rencontrées :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.